Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Frais de port offerts pour toute commande au dessus de 150 euros en France métropolitaine

Si besoin, contactez notre service client : 01 80 81 40 60 📞 Ouvert de 10h à 16h

Utilisez le code promo BIENVENUE10 pour -10% sur votre première commande !

Panier 0

Votre commande est qualifié pour la livraison gratuite Vous êtes à €150 de la livraison gratuite
Plus de produits disponibles à l'achat

Produits
Produits complémentaires
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

SOPK et Grossesse : Quels sont les risques ?

SOPK et Grossesse : Quels sont les risques ? - Imane Harmonie

SOPK et Grossesse : Comprendre les Enjeux et Réduire les Risques

Le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK) est l'une des affections hormonales les plus courantes chez les femmes en âge de procréer. Les femmes atteintes de SOPK s'inquiètent souvent des implications de cette condition sur leur fertilité et les risques potentiels pendant la grossesse. Cet article vise à démystifier ces préoccupations en expliquant les risques associés au SOPK pendant la grossesse et en proposant des stratégies de gestion adaptées pour une grossesse saine. Si pour le moment vous souhaitez avoir plus d'information sur comment tomber enceinte ou aider votre corps lorsque vous êtes atteintes du SOPK ou des OPK. Notre blog est là pour ca. 

 Le SOPK c'est quoi ?

Le  diagnostic du SOPK se caractérise par une surproduction d'androgènes (hormones masculines), une ovulation irrégulière et/ou des ovaires polykystiques visibles à l'échographie. Il est souvent associé à des déséquilibres métaboliques, tels que la résistance à l'insuline et une inflammation de bas grade. Ces déséquilibres peuvent interférer avec la manière dont le corps gère la grossesse, augmentant ainsi les risques de complications.

SOPK et Grossesse : Les Principaux Risques 

Fausses Couches et SOPK  

Les femmes atteintes du SOPK ont trois fois plus de chances de faire une fausse couche dans les premiers mois de la grossesse que les femmes sans SOPK. Cette augmentation du risque est due à plusieurs facteurs, dont l'excès d'hormones androgènes, de prolactine et de LH, ainsi qu'un déficit en progestérone.

Certaines recherches indiquent que la metformine pourrait diminuer le risque de fausse couche chez les femmes enceintes atteintes de SOPK, bien que les résultats ne soient pas encore unanimes et nécessitent des études supplémentaires pour être confirmés. De plus, la prise de progestérone (Duphaston ou Progestan) pourrait réduire les risques de fausse couche liées à un déficit en progestérone. Par ailleurs, améliorer la qualité des ovocytes grâce à une alimentation équilibrée et à des suppléments spécifiques peut également jouer un rôle crucial dans la réduction des risques de fausse couche.

benefice complement alimentaire sopk vitamines préconception fertilité femme

SOPK et Grossesse : Le Diabète gestationnel 

Ce type de diabète, causé chez les femmes SOPK par la résistance à l'insuline, est diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse. Le diabète gestationnel est un type de diabète qui n'affecte que les femmes enceintes. Il est caractérisé par une élévation des taux de sucre dans le sang, diagnostiquée pour la première fois pendant la grossesse. Bien qu'il soit généralement temporaire et disparaisse après l'accouchement, il peut causer des complications pour la mère et le fœtus, comme une prise de poids excessive du bébé, un faible taux de sucre dans le sang et des problèmes respiratoires. De plus, les femmes ayant eu un diabète gestationnel, ainsi que leurs enfants, sont à risque plus élevé de développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie.

Solution : Suivre un régime alimentaire équilibré en augmentant sa consommation de protéine et de fibre, pratiquer de la marche quotidienne  et surveiller étroitement les niveaux de glucose sous la supervision d'un professionnel de santé. Il est important de comprendre qu'une femme souffrant de Diabète gestationnelle souffre également de résistance à l'insuline et qu' après l'accouchement, les choses mise en place pendant la grossesse pour améliorer les choses doivent être continués. 

Pour surveiller et gérer le diabète gestationnel, plusieurs tests sont réalisés. Voici les principaux :

  1. Test de dépistage du glucose (test de tolérance au glucose) :

    • Test de dépistage du glucose à une heure : Une solution sucrée est ingérée et le niveau de glucose dans le sang est mesuré une heure plus tard. Si les niveaux sont élevés, un test de tolérance au glucose plus complet est effectué.

    • Test de tolérance au glucose à trois heures : Après un jeûne nocturne, une solution sucrée est ingérée, et les niveaux de glucose dans le sang sont mesurés à jeun, puis une, deux et trois heures après l'ingestion.
  2.  Surveillance après l'accouchement :

    • Test de tolérance au glucose post-partum : Effectué environ six à douze semaines après l'accouchement pour vérifier si le diabète gestationnel a disparu.
    • Contrôle régulier de la glycémie : Pour surveiller le risque de développer un diabète de type 2 à long terme.
    • Test HOMA pour la resistance à l'insuline. 

SOPK et Grossesse : Risque d'hypertension 

L'hypertension gestationnelle : c'est une hypertension induite par la grossesseune. La pression artérielle est élevée après la 20e semaine de grossesse. Ce qui  peut réduire le flux sanguin vers le placenta, limitant l'apport en oxygène et en nutriments au bébé, et augmentant le risque de complications comme la prééclampsie. 

Cette complication grave de la grossesse est caractérisée par une hypertension artérielle et des dommages aux organes comme les reins et le foie. Non traitée, elle peut mener à l'éclampsie, entraînant des convulsions et pouvant être fatale.

Solution : Surveiller régulièrement la pression artérielle et suivre les recommandations de votre médecin pour gérer cette condition, ce qui peut inclure des changements de mode de vie ou des médicaments.

SOPK et Grossesse : Risque d'Accouchement prématuré 

Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ont un risque accru d'accouchement prématuré (avant 37 semaines de grossesse. ) en raison de plusieurs facteurs liés aux déséquilibres hormonaux et métaboliques caractéristiques de cette condition. La résistance à l'insuline et les niveaux élevés d'inflammation chronique et les déséquilibres hormonaux, notamment l'excès d'androgènes, peuvent affecter la santé du placenta et provoquer un travail prématuré. Le SOPK est également associé à un risque accru d'hypertension gestationnelle et de prééclampsie, nécessitant parfois un accouchement prématuré pour protéger la santé de la mère et du bébé. Enfin, les problèmes de santé préexistants, comme l'obésité, sont plus courants chez les femmes atteintes de SOPK et peuvent également augmenter les risques de complications et d'accouchement prématuré. 

SOPK et Grossesse : Quelle Stratégie

  1. Adopter un mode de vie sain : Une alimentation équilibrée et une activité physique adaptée sont essentielles avant et pendant la grossesse. Favorise les aliments à faible indice glycémique, évite les sucres raffinés, et consomme des protéines de qualité.

  2. Prendre les bons compléments alimentaires : Choisis un multivitamines approprié avant et pendant la grossesse. Nous proposons pour cela notre complément Gaia . 

bénéfices SOPK complément grossesse allaitement Préconception
Il est donc capital de trouver un·e gynécologue de confiance avec qui vous vous sentez à l'aise ce qui vous permettra de faire des examens médicaux  régulier pour surveiller de prêt votre santé. Être enceinte avec le SOPK présente des risques ,  il est tout à fait possible de vivre une grossesse sereine et épanouissante sans aucune problématique. Personnellement j'ai eu des enfants et deux grossesses qui ce sont très bien déroulées. Une surveillance régulière et essentielle. 

Le SOPK après la Grossesse 

Une grande partie des conseils et des informations sur le SOPK se concentrent sur la grossesse, mais que se passe-t-il avec les symptômes du SOPK après la grossesse ?

Il est important de se rappeler que certains symptômes du SOPK, tels que les déséquilibres hormonaux et la prise de poids associée, peuvent revenir et même s'aggraver après la grossesse. Être enceinte et accoucher avec succès ne signifie pas que le SOPK a disparu.

C'est pourquoi il est particulièrement important de maintenir un poids et une alimentation sains pendant la grossesse pour éviter que ces problèmes ne s'aggravent durant la période post-partum, et pour ne pas rendre la résistance à l'insuline encore plus problématique. Les femmes atteintes de SOPK ont un risque plus élevé de développer un diabète gestationnel (diabète pendant la grossesse).

 

Besoin de plus d'informations ?

Imane notre naturopathe spécialisée en SOPK vous propose des consultations téléphoniques pour discuter de vos problématiques personnelles.