Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Frais de port offerts pour toute commande au dessus de 150 euros en France métropolitaine

Si besoin, contactez notre service client : 01 80 81 40 60 📞 Ouvert de 10h à 16h

Utilisez le code promo BIENVENUE10 pour -10% sur votre première commande !

Panier 0

Votre commande est qualifié pour la livraison gratuite Vous êtes à €150 de la livraison gratuite
Plus de produits disponibles à l'achat

Produits
Produits complémentaires
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Ovulation et Anovulation : Les Symptômes d'ovulation ou d'anovulation

Ovulation et Anovulation : Les Symptômes d'ovulation ou d'anovulation - Imane Harmonie

Tout Ce Que Vous Devez Savoir sur les Cycles Menstruels et l'Ovulation

Les Cycles Menstruels : Les Bases  

L'ovulation est la star de votre cycle cependant il est fondamental de comprendre à quoi correspond un cycle menstruel . Il commence le premier jour des saignements menstruels et se termine avant le début des saignements suivants. La durée des cycles varie généralement entre 24 et 38 jours, avec seulement 10 à 15 % des femmes ayant un cycle de 28 jours exactement. Environ 20 % des femmes connaissent des cycles irréguliers. La durée des cycles est particulièrement variable au début des règles et avant la ménopause. Il est important de comprendre qu'un cycle irréguliers un cycle  cycle ayant un écart de plus de 7 jours. 

Régulation Hormonale du Cycle Menstruel

Le cycle menstruel est contrôlé par une interaction complexe de plusieurs hormones :

  • Hormone lutéinisante (LH)
  • Hormone folliculo-stimulante (FSH)
  • Œstrogènes
  • Progestérone

Ces hormones, produites par l'hypophyse et les ovaires, régulent le développement des follicules, l'ovulation, et la préparation de l'utérus pour une éventuelle fécondation.

Les Phases du Cycle Menstruel

Phase Folliculaire

Cette phase commence avec les saignements menstruels. Les niveaux d'œstrogènes et de progestérone sont bas, provoquant la desquamation de l'endomètre ( le sang) . La FSH stimule le développement des follicules, dont un seul deviendra dominant et produira des œstrogènes. Cette phase dure en moyenne 13 à 14 jours, mais peu durer beaucoup plus longtemps.La phase folliculaire est précisément celle qui provoque l'irrégularité du cycle menstruel, car l'ovulation peut survenir plus tôt dans certains cycles et plus tard dans d'autres. À l'inverse, la durée de la phase lutéale, que nous aborderons ultérieurement, varie peu ; c'est donc la phase folliculaire qui présente des variations fréquentes et qui entraine des cycle irréguliers. 

Phase Ovulatoire

Elle est marquée par une montée de LH qui provoque la libération de l'ovule (ovulation). Cette phase dure environ 16 à 32 heures et se termine par la libération de l'ovule, prêt à être fécondé pendant environ 12 heures. Vous ovulez donc généralement entre 16 et 32 h après le pic de LH pour confirmer de façon certaine que l'ovulation à bien eu lieu la méthode de la prise de température (ou Symptothermie est la plus fiable). Cette partie du cycle est cruciale, que l'on soit en période de conception ou non, car elle influence notre phase lutéale ainsi que le syndrome prémenstruel ressenti durant la seconde moitié du cycle.

Phase Lutéale

Cette phase commence après l'ovulation et dure environ 14 jours ( maximum 17 jours)  Le follicule rompu devient le corps jaune, produisant de la progestérone pour épaissir l'endomètre. Si l'ovule n'est pas fécondé, le corps jaune dégénère, entraînant une baisse des hormones et le début des règles.

Les règles correspondent à la perte mensuelle de l'endomètre, le revêtement interne de l'utérus, accompagnée de saignements. Elles débutent à la puberté (ménarche) et cessent à la ménopause, définie comme un an après le dernier cycle menstruel. En dehors de la grossesse et de la ménopause, elles surviennent généralement chaque mois.. Les saignements menstruels durent habituellement entre 4 et 8 jours, avec une perte de sang variant de 6 à 70 ml par cycle. Une serviette ou un tampon hygiénique peut contenir jusqu'à 30 ml de sang. Contrairement au sang des plaies, le sang menstruel ne coagule pas, sauf en cas de saignement abondant.

 

Les Symptômes de l'Ovulation

L'ovulation est le processus par lequel un ovocyte mature est libéré par l'un des ovaires. Une fois l'ovocyte libéré, il se déplace dans la trompe de Fallope, où il peut être fécondé par un spermatozoïde si une rencontre a lieu. Si l'ovocyte n'est pas fécondé, il se désintègre et est évacué du corps lors de la menstruation. 

L'Ovulation Douloureuse 

Certaines femmes ressentent des douleurs dans le bas-ventre au milieu de leur cycle, variant en intensité selon chaque femme. Ces douleurs se situent du côté de l’ovaire ayant expulsé l’ovule et peuvent durer quelques heures ou toute une journée. Elles sont causées par la libération de l’hormone lutéinisante (LH), qui provoque la libération de l'ovule par le follicule et entraîne une contraction des muscles de l’ovaire et de son environnement. 

L'ovulation est généralement moins douloureuse que les règles, mais elle peut causer :

  • Tiraillements : Dans le bas du ventre, souvent d'un seul côté.
  • Crampes : Parfois intenses.
  • Ballonnements : Symptomatique de l'ovulation.

Ces douleurs durent généralement un jour ou deux.  Attention : Si la douleur persiste ou survient à un autre moment du cycle, consultez votre gynécologue pour écarter toute cause pathologique (ovaires polykystiques, endométriose, torsion ovarienne, etc.).

Ovulation et Saignement 

Le spotting d’ovulation est une légère perte de sang qui se produit lors de la libération d’un ovule par un de vos ovaires, environ au milieu de votre cycle, soit 11 à 16 jours avant vos prochaines règles. Ce saignement dure généralement 1 à 2 jours.

Le saignement d’ovulation survient à cause d’un changement hormonal brusque : la chute des œstrogènes après leur pic en phase pré-ovulatoire, remplacée par une montée rapide de la progestérone. Cette variation peut provoquer une petite élimination de la muqueuse utérine, causant un léger saignement. Une autre cause pourrait être la rupture des vaisseaux sanguins lors de la libération de l’ovocyte.

Différencier le Spotting d’Ovulation des Autres Saignements

  1. Saignement d’ovulation ou menstruations : Le spotting d'ovulation est moins abondant, plus clair, plus court et survient environ 14 jours avant vos règles.
  2. Saignement d’ovulation ou  saignement d’implantation : Le saignement d’implantation, survenant 6 à 12 jours après la conception, est un signe précoce de grossesse. Il est plus tardif dans le cycle par rapport au spotting d'ovulation.

Ovulation et Glaire cervicale.

La glaire cervicale est un mucus produit par le col de l'utérus sous l'influence des hormones du cycle menstruel. Souvent confondue avec les pertes blanches, la glaire cervicale joue un rôle essentiel dans la fertilité féminine.

Rôle de la Glaire Cervicale

La glaire cervicale a trois fonctions principales :

  • Filtrer et sélectionner les spermatozoïdes les plus sains.
  • Protéger les spermatozoïdes de l'acidité vaginale.
  • Aider les spermatozoïdes à atteindre l'ovule.

Évolution de la Glaire Cervicale au Cours du Cycle

La glaire cervicale change de consistance, de couleur et de quantité tout au long du cycle menstruel :

  • Après les règles : Peu visible ou collante, parfois sèche.
  • Phase folliculaire : De plus en plus crémeuse et laiteuse.
  • Ovulation : Transparente, glissante et étirable, semblable à du blanc d'œuf cru.
  • Après l'ovulation : Redevient pâteuse et collante.

Pour observer votre glaire cervicale :

  • Prélevez-la avec du papier toilette ou directement au niveau du col de l'utérus.
  • Évaluez sa consistance et son étirabilité.
  • Notez vos observations dans un carnet ou une application dédiée.

Ovulation sans Glaire Cervicale 

La glaire cervicale est indispensable pour la survie et le transport des spermatozoïdes. Sans elle, aucune fécondation n'est possible, même si l'ovulation et les rapports non protégés se produisent au bon moment.

Une glaire cervicale de mauvaise qualité peut réduire les chances de conception et donc entrainer une infertilité . Le pH de la glaire cervicale, idéalement entre 7 et 8,5, est crucial pour protéger les spermatozoïdes. Des tests peuvent évaluer sa qualité et, en cas de problèmes, des méthodes comme l'insémination artificielle ou la FIV peuvent être envisagées. 

    Facteurs Influant sur la Glaire Cervicale

    La qualité et la quantité de la glaire cervicale peuvent être affectées par divers facteurs, tels que :

    • L’âge
    • Les troubles hormonaux
    • L’alimentation et l’hydratation
    • Le stress et le sommeil
    • Les médicaments et compléments alimentaires
    • Les produits d’hygiène et les lubrifiants
    • Les infections et maladies

    Augmenter et améliorer sa glaire cervicale naturellement.  

    1. Augmenter sa consommation d'eau
    2.  Pour maintenir un pH optimal de la glaire cervicale, privilégiez une alimentation riche en fruits et légumes de saison, en bons acides gras comme les omégas 3, et en vitamines B, C, A, et D. En parallèle, il est conseillé de limiter la consommation d'aliments qui favorisent l'acidification du corps, tels que le sucre et les produits laitiers, afin de favoriser un environnement plus sain pour la reproduction.
    3. L'huile d'onagre permet d'augmenter la quantité de la glaire 
    4. La Vitamine E pour augmenter la quantité de glaire 
    5. Les Omega 3 - permette d'augmenter les sécrétions vaginales. 
    6. Les Probiotiques  permettent d'améliorer la qualité de la glaire cervicale. 

    Autres Symptômes de l'ovulation 

    • Fatigue, notre complément Luminaissance peux vous aider avec cette problématique . 
    • Maux de têteLes migraines sont dues aux fluctuations hormonales, qui peuvent également provoquer des troubles de l’humeur, une supplémentation en vitamine E peut etre intéressante. 
    • Douleurs abdominales : Sensation de ventre gonflé, coliques ou crampes.
    • Ballonnements et gaz : Ces symptômes peuvent augmenter les douleurs abdominales. Il est conseillé d'éviter les aliments produisant des gaz, comme les légumineuses.
    • Douleurs dans le bas du dos
    • Augmentation de la libido 
    • Odorat exacerbé
    • Sensibilité et gonflement vaginal
    • Diarrhée
    • Légère augmentation de la température corporelle : Elle se produit juste après l'ovulation. En suivant une courbe de température sur plusieurs mois et en notant ce moment d'augmentation, on peut déterminer la date de l'ovulation, appelée symptothermie.
    • Hypersensibilité mammaire : L'augmentation de la production de progestérone, qui prépare le corps à une éventuelle grossesse, provoque une dilatation des canaux lactifères des seins, rendant ceux-ci plus sensibles.

    Les Signes d’une Fécondation Réussie

    Le principal signe d’une fécondation réussie, lorsque l’ovule a été fécondé et que la nidation a commencé, est un retard de règles. Il peut être accompagné de signes annonciateurs de grossesse, tels que :

    • Nausées, vertiges
    • Fringales
    • Dégoût et sensibilité exacerbée aux odeurs
    • Seins gonflés et sensibles
    • Fatigue
    • Sensation de chaleur corporelle
    • Douleurs abdominales, troubles digestifs
    • Crampes utérines
    • Acné
    • Changements de pigmentation de la peau
    • Prise de poids

    Un test de grossesse, suivi d’une visite chez un gynécologue pour une échographie, confirmera la grossesse.

      Les Troubles de l’ovulation 

      Un trouble de l'ovulation est un dysfonctionnement du processus d'ovulation chez la femme, qui peut se manifester de deux manières principales : l'anovulation et la dysovulation. Voici un résumé des informations importantes concernant ces troubles,  :

      Types de troubles de l'ovulation

      • Anovulation : Absence totale d'ovulation. Cela peut être temporaire ou, plus rarement, définitif.
      • Dysovulation : Ovulation présente mais de mauvaise qualité, ce qui peut empêcher la production d'un ovocyte de qualité suffisante pour entraîner une grossesse.

      Signes d'une ovulation de mauvaise qualité

      Les troubles de l'ovulation peuvent être suspectés en cas d'absence de règles (aménorrhée) ou de règles irrégulières (dysménorrhée). Une femme avec des règles irrégulières peut ovuler de manière imprévisible ou ne pas ovuler du tout.

      Causes des troubles de l'ovulation

        • Hyperprolactinémie (taux élevé de prolactine).
        • Troubles des centres nerveux contrôlant le cycle ovarien, comme un choc psychologique.
        • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).
        • Insuffisance ovarienne (ovaires vieillissants).
        • Anomalies de sécrétion hormonale.
        • Troubles de l'ovulation après une fausse couche:  Une fausse couche n'entraîne pas directement de troubles de l'ovulation. Cependant, si l'ovocyte était de mauvaise qualité, cela peut indiquer une dysovulation sous-jacente. Après une fausse couche ou une interruption volontaire de grossesse (IVG), les cycles peuvent être légèrement allongés, avec une ovulation souvent retardée.

      Diagnostic des troubles de l'ovulation

      Le diagnostic repose sur :

      • Un interrogatoire et un examen clinique.
      • Des dosages hormonaux.
      • Une échographie des ovaires pour observer le nombre et la taille des follicules.

      Traitement des troubles de l'ovulation

      Les carences nutritionnelles peuvent influencer négativement votre ovulation il est donc important de prendre soin de votre santé et vous pouvez accompagner votre cycle avec des plantes capable de booster votre ovulation : Isis phase 1 à été crée spécifiquement pour cette problématique. Il existe des solutions,  naturelles pour stimuler votre fertilité 

      Le traitement dépend de la cause nous avons un article complet sur le thème de l'infertilité et de la PMA si vous souhaitez creuser ce sujet. 

      • Inducteurs de l'ovulation : Similaires aux traitements de la procréation médicalement assistée (PMA).
      • Médicaments pour réguler la prolactine : Si les troubles sont liés à un taux élevé de prolactine.
      • Perte de poids : Si les troubles sont dus à l'obésité.
      • Insuffisance ovarienne : Aucun traitement efficace n'existe actuellement.

      Une ovulation perturbée ou inexistante signifie qu’un ovule n’est que rarement, voire jamais, libéré, empêchant ainsi la fécondation et la procréation.

      Pour augmenter vos chances de tomber enceinte, il est essentiel de bien connaître votre cycle et de noter toute anomalie pour en discuter rapidement avec votre médecin. Il est également important de dédramatiser la situation et de comprendre que les troubles de l'ovulation peuvent être temporaires et qu'il existe des solutions, qu'elles soient naturelles pour stimuler votre fertilité en cas de troubles hormonaux ou médicamenteuses.

      Peut-on Ovuler pendant les Règles ?

      Les signes d'ovulation sont souvent masqués par les symptômes des règles, tels que le ventre ballonné et les glaires mêlées au sang. Il est possible d'ovuler pendant les règles si celles-ci sont longues ou si le cycle est court.

      Fécondation pendant les Règles

       Toutefois, des cycles très courts ou des règles longues peuvent permettre une fécondation pendant les règles. En effet, avec un cycle court, ovuler au 7e jour est possible, et comme les spermatozoïdes vivent 5 jours, seuls les deux premiers jours du cycle sont sans risque de fécondation.

      Ovulation sous pilule

      Les pilules contraceptives, notamment les pilules progestatives continues, n'empêchent pas toujours l'ovulation. Elles agissent principalement en modifiant la glaire cervicale et l'endomètre. L'ovulation peut donc se produire, mais la conception est empêchée par l'épaississement de la glaire et les modifications de l'endomètre. En cas d'oubli de pilule, il y a un risque de fécondation si une ovulation survient.

      Besoin de plus d'informations ?

      Imane notre naturopathe spécialisée en SOPK vous propose des consultations téléphoniques pour discuter de vos problématiques personnelles.